Slow cosmétique : 3 huiles pour ma routine beauté

In: Slow cosmétique
slow cosmetique huiles

Il y a quelques semaines j’ai commencé à m’intéresser à la slow cosmétique, et je me suis rendue compte que depuis quelques temps j’entrais naturellement dans une démarche slow. En effet, cela fait un moment que je tente de réduire le nombre de produits cosmétiques que j’utilise dans ma routine de soins beauté, que ce soit pour le visage, les cheveux ou le corps.

L’objectif était déjà de moins gaspiller : souvent attirée par plein de produits, finalement je les utilisais peu et ils périmaient, ou alors je les donnais. L’idée était de vraiment me concentrer sur les quelques produits qui sont essentiels pour moi au quotidien (bon, malgré tout je ne me refuse pas quelques plaisirs de temps à autres pour mes marques préférées 😉 ).

Cette démarche découle aussi d’une expérience qui date d’il y a plus d’un an, où j’avais fait une réaction allergique et on m’avait reproché de tester et d’utiliser trop de soins. Suite à cette réaction j’ai donc cherché à la fois à limiter le nombre de produits dans ma salle de bains, mais également à limiter le nombre d’ingrédients dans ces produits (car plus il y avait d’ingrédients, plus j’avais de chance de faire des réactions allergiques).slow-cosmetique-3-huilesAu fil du temps j’ai de plus en plus découvert le plaisir d’utiliser des huiles, déjà car le nombre d’ingrédients dans les huiles est limité, elles sont naturelles, mais aussi pour le plaisir de pouvoir me masser pendant l’application, et d’hydrater ma peau dans mes différents gestes beauté (j’ai une peau déshydratée et sensible).
Aujourd’hui j’ai remplacé plusieurs produits/soins par des huiles et j’ai vu de réels changements sur ma peau : déjà elle est plus hydratée, nourrie, lisse et j’ai moins d’imperfections que par le passé.

Slow cosmétique : pourquoi les huiles ?

Les huiles, qu’elles soient végétales ou essentielles sont très utilisées en slow cosmétique car ce sont des produits naturels, sans conservateurs ou produits chimiques et qu’elles apportent de très nombreux bénéfices à la peau. Chaque huile a ses bienfaits : nutritif, anti-oxydant, anti-âge, anti-inflammatoire, vasoconstricteur…

Les huiles végétales (extraites de plantes contenant des lipides) permettent d’hydrater la peau et de renforcer la barrière hydrolipidique (film protecteur de l’épiderme). Quelques exemples : huile d’argan, d’amande douce, de rose musquée ou d’avocat.

Les huiles essentielles (extraites de plantes dites « aromatiques ») ont de nombreuses vertus, elles sont très concentrées en actifs et peuvent notamment être utilisés dans la médecine douce. Leur utilisation doit être faite avec prudence, en suivant les indications données pour chaque huile. Quelques exemples : huile de camomille noble, d’arbre à thé (tea tree), de romarin ou d’yang-ylang.

L’huile d’amande douce pour me démaquillerslow-cosmetique-huile-d-amande-douce

J’utilise de l’huile d’amande douce de Léa Nature, qui grâce à son corps gras retire très bien le maquillage, et notamment le mascara que je mets quotidiennement.

Ma routine :

  1. Je mets l’équivalent d’une demie petite cuillère au creux de ma main, je chauffe l’huile entre mes deux mains, puis je procède au démaquillage.
  2. D’abord je fais un lissage : joues, front, menton pour retirer le fond de teint et laisser l’huile agir.
  3. Ensuite je remonte au niveau des yeux : je caresse délicatement mes cils du bout des doigts pour retirer le mascara.
  4. Je fais des lissages à nouveau sur les joues, le front, le menton, et je termine en étirant vers le cou.
  5. Puis je pulvérise l’Eau de beauté d’Embryolisse à base de rose, d’oranger, d’hamamélis, je la laisse agir quelque secondes.
  6. Je passe rapidement un coton sous l’eau chaude, puis je retire l’huile et l’eau de beauté avec le coton chaud qui dissout le tout.
  7. Pour terminer je pulvérise à nouveau un peu d’Eau de beauté sur ma peau et c’est terminé !

 

Les huiles essentielles et végétales en soin de nuit

slow-cosmetique-huiles-essentielles

Lorsqu’après le démaquillage je sens que ma peau tire, ou les soirs où je suis très fatiguée, j’applique l’huile visage bio de Botanics : un mélange d’huiles végétales et essentielles (églantier, argan, géranium, bergamote…) en remplacement d’une crème de nuit. Jolie peau assurée au réveil !

Ma routine :

  1. Je mets 4 gouttes d’huile : une goutte sur l’index, le majeur, l’annulaire et l’auriculaire d’une main, puis je chauffe l’huile du bout des doigts.
  2. J’applique l’huile sur le visage par légers lissages, et je procède à un massage de quelques minutes.
  3. D’abord en étirant le menton du centre vers l’extérieur, 3 fois.
  4. Puis je remonte le long des arrêtes du nez, 3 fois.
  5. Ensuite je fais des lissages en remontant du bas vers le haut des joues.
  6. Je tapote ensuite du bout des doigts du centre de la joue vers les tempes, en passant par l’os sous les cernes.
  7. Je termine par étirer du centre vers l’extérieur du front.
  8. Puis du bas vers le haut du cou.

 

Les huiles végétales en soin du corps

slow-cosmetique-huile-grenade

A la sortie de la douche j’applique l’huile régénératrice à la grenade de Weleda, un mélange d’huiles végétales à base de grenade, macadamia et jojoba entre autres. Ce mélange d’huiles est à la fois nourrissant et anti-oxydant, son parfum est délicieux et il peut être utilisé comme soin hydratant ou huile de massage.

Ma routine :

  1. En sortant de la douche je tapote très rapidement ma serviette sur ma peau sans la sécher.
  2. J’applique l’huile sur peau humide pour qu’elle pénètre mieux dans la peau grâce aux pores qui restent ouverts.
  3. Pour le haut du corps, j’applique l’huile par lissages en n’oubliant pas le cou.
  4. Pour le bas du corps, j’exerce une légère pression du bout des doigts en remontant le long des jambes.

 

Et voilà vous savez tout de l’utilisation des huiles en remplacement des démaquillant, des crèmes, ou des laits hydratants !



2 comments

  • Vinciane

    1 février 2016 at 19 h 10 min

    Ta routine est super mais tes produits pas du tout slow… Tu devrais visiter slow-cosmetique.org pour voir les marques qui ont reçu la Mention Slow. Tu n’expliques pas la démarche du livre de Julien Kaibeck qui a inventé la Slow Cosmétique, pourquoi? Moi je suis bénévole à mes heures pour eux. Tu vois par exemple ton huile d’amande douce n’est pas vierge c’est dommage et c’est expliqué dans les bouquins comment t’y retrouver. Weleda n’est pas slow non plus car il y a de la lanoline dans certains soins, et une multiplication des gammes.. Tu vois ce que je veux dire ? En tout cas super bravo pour ta routine je vais m’en inspirer. Vinciane

    Répondre

  • Anaïs Brand

    9 mars 2016 at 0 h 03 min

    Bonjour Vinciane et merci pour ton message !

    Effectivement j’ai le bouquin de Julien Kaibeck, mais pas encore tout lu ! Je suis d’accord avec toi pour le côté non slow des produits que j’utilise, et je compte bien passer sur des produits plus « propres » dès que possible. Je parlais surtout de slow cosmétique dans le mode de pensée et d’utilisation : rationaliser le nombre de produits, utiliser des huiles, etc. Merci en tout cas pour toutes tes remarques !
    Très belle soirée

    Anais

    Répondre

Laisser un commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *